Le portugais Simoldes opte finalement pour Kénitra

Après avoir longtemps hésité entre Tanger et Kénitra, l’équipementier automobile portugais a opté finalement pour Atlantic Free Zone qui s’apprête à accueillir le constructeur français PSA.

 

En effet, ce groupe basé à Santiago De Riba (au nord du Portugal) qui avait annoncé, dès 2016, son intention d’implanter au Maroc une usine de fabrication de moules et composants intérieurs et extérieurs en plastique pour véhicules, vient de franchir le rubicond en créant Simoldes Plasticos Maroc (SPM). Cette première entité du groupe Simoldes en Afrique sera en charge de la construction et l’équipement de l’usine de Kénitra, laquelle s’étendra sur plusieurs hectares et devra employer à terme un effectif de 300 salariés. Le tout pour un investissement total de 60 millions d’euros (soit plus de 660 millions de DH).

L’entrée en production imminente du fabricant des marques Peugeot et Citroën sur le site d’Atlantic Free Zone (la première voiture à sortir de ce site est prévue pour juillet prochain) a grandement pesé dans l’arbitrage opéré par Simoldes entre Kénitra et Tanger car le groupe PSA fait partie de ses premiers clients. Par ailleurs, l’intensité de l’écosystème automobile dans la ville du Détroit commence à créer une certaine tension sur le salaire de la main d’œuvre qualifiée, ce qui n’est pas le cas encore de Kénitra.

Rappelons que Simoldes est un groupe industriel familial créé en 1959 composée de deux divisions principales. Une division Plastique qui fabrique des moules d’injection plastique (numéro un en Europe) et conçoit, développe et fabrique des pièces et modules en thermoplastiques pour l’industrie automobile. Étant la plus importante et la plus ancienne, cette Business Unit dispose de plusieurs usines, en France, au Brésil en Allemagne et en Pologne avec un effectif total de plus de 2 634 salariés. La deuxième est une division Outillage qui lui permet d’offrir une prestation complète et optimisée. Sa future unité marocaine viendra développer la filière moule en plastique aujourd’hui quasiment inexistante dans l’écosystème automobile au Maroc.

 

Source : Challenge.ma

Share this Post!

About the Author : admin

0 Comment